Nouvelle publication!

January 3, 2009

cover

J’ai participé à cet ouvrage impressionnant et passionnant, à consulter et à acheter de toute urgence!

Dictionnaire biographique des orientalistes de langue française:

Du Maroc à la Chine, l’Orient n’a pas cessé de fasciner un Occident partagé à son égard entre la convoitise et la peur, l’enchantement et la répulsion, le désir de connaître et la volonté de conquête. De la Renaissance à nos jours, des hommes le plus souvent, des femmes quelquefois, ont parcouru les routes lointaines, appris des langues inouïes, observé des mœurs étranges et rapporté de leurs voyages des images, des manuscrits, des objets, des récits et des fables. D’autres en ont rêvé, parlé, sans jamais s’y rendre. Si le terme d’« orientaliste » nous reste surtout pour qualifier des productions largement fantasmatiques (peinture, romans), il est d’abord attaché à une discipline savante qui s’est inscrite dans des cadres institutionnels solides. Il y eut aussi des cohortes de voyageurs, de missionnaires, d’informateurs, des collectionneurs, des prédateurs parfois, qui ont parcouru l’Orient sous toutes ses latitudes et en ont rapporté quelque chose. Artistes et savants, hommes célèbres et modestes médiateurs, éminents professeurs et aventuriers ambitieux, auteurs de chefs-d’oeuvre reconnus ou de travaux obscurs :
ils sont un millier regroupés dans ce « Dictionnaire des orientalistes de langue française » par les soins d’une équipe pluridisciplinaire de spécialistes. À son apogée, au XIXe siècle, l’orientalisme fut contemporain de l’expansion impérialiste. Aussi est-il la cible, depuis la fin des Empires coloniaux, d’une dénonciation qui se voudrait sans appel. Sans ignorer ce procès ni en casser le jugement, ce dictionnaire entend montrer que la population des agents et porteurs de ces savoirs est infiniment variée et qu’elle échappe aux simplifications réductrices : toute la gamme des motivations, des plus désintéressées au plus sauvagement pragmatiques, nous offre un échantillon d’humanité qui, avec ses grandeurs et ses travers, doit faire finalement la trame d’un certain humanisme.

L’introduction complète ici

Dirigé par François Pouillon:

François Pouillon est anthropologue, spécialiste du monde arabe, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, où il a dirigé le Centre d’histoire sociale de l’Islam méditerranéen.

J’ai supervisé la partie histoire de l’art islamique, muséologie et collectionneurs.

Notices personnelles:

Ali Bahgat, Samuel Bing, Philippe-Joseph Brocard, Jean-Charles Davillier, Bishr Farès, Daniel Fouquet, Emile Gallé, Albert Gayet, Jules Goury, Emile Guimet, Hergé (avec F. Pouillon), Max Herz, Dikran Kelekian, Raymond Koechlin, Raoul Lachenal, Gaston Migeon (avec S. Makariou), André Parrot, Maurice Pézart, Marcus Simaïka, Maurice Tranchant de Lunel (avec N. Bertrand)

update juillet 2009: un compte rendu de lecture à lire (ici), un livre pour la plage assurément!

Advertisements

One Response to “Nouvelle publication!”

  1. […] was announcing last year the release of the Dictionnaire des orientalistes de langue française (Paris, Karthala, 2008). One year later, the book is almost outsold and met a deserved (perhaps […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: