Support Farouk Hosni?

January 5, 2009

Farouk Hosni candidat à la direction de l’Unesco. Chronique d’une campagne controversée
Chroniques égyptiennes 2007, Le caire, Cedej, 2008.

Here is another article I wrote in January 2008 about Farouk Hosni’s campaign to the Unesco’s head post.  The article was released in January 2009 but it only covers the 2007  Campaign… the 2008 campaign was also amazing! Please do contact me to receive the complete version of the article: leturcq[at]ehess.fr!

New! (july 2009) Download the article here : Leturcq Farouk Hosni UNESCO!

Here is the abstract:

Résumé

En juillet 2007, le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, annonce sa candidature au poste de directeur général de l’Unesco en 2009. Quelques jours plus tard, la presse égyptienne révèle l’implication de deux de ses plus proches collaborateurs dans des affaires de corruption. Cette contribution analyse la double campagne, de soutien et de détraction, menée par la presse égyptienne autour de la candidature du ministre. Ses partisans font valoir son bilan à la tête du ministère de la Culture et présentent son élection comme une chance pour l’Égypte et le monde arabe. À l’inverse, ses opposants l’accusent d’avoir mis à mal la culture égyptienne. L’enjeu de cette candidature est la position et l’image du pays sur la scène internationale.

Abstract

In July 2007, the Egyptian Culture Minister, Farouk Hosni, announced his nomination for the post of Director-General of UNESCO in 2009. A few days later, the press revealed the involvement in corruption cases of two of the Culture Ministry’s high officials. This article analyzes the double campaign in the Egyptian media, both to support and to discredit Hosni’s candidacy. His supporters acknowledged his achievements as Culture Minister and considered his election as an opportunity for Egypt and for the Arab world, whereas his opponents accused him of detracting from Egyptian culture. Farouk’s candidacy revealed national concerns about Egypt’s position and image in the international arena.

Advertisements

7 Responses to “Support Farouk Hosni?”

  1. jcdurbant said

    Comment en effet ne pas soutenir un monsieur qui, entre deux imprécations antisémites, a le courage de condamner le voile et est apparemment un fidèle habitué de nos fêtes sodomites?

    http://jcdurbant.wordpress.com/2009/05/24/onu-quand-j%e2%80%99entends-le-mot-culture-je-sors-mon-farouk-un-when-i-hear-the-word-culture-i-reach-for-my-farouk/

  2. Gresh said

    j’aurais bien aimé recevoir vos articles concernant Hosni
    merci d’avance
    alain gresh
    le monde diplomatique

    • Cactus said

      Cher Monsieur Gresh
      Nous serons tous en tant qu’Egyptiens fiers qu’un Egyptien pourra presider cette tres ancienne institution internationale, mais on se demande tous si l’Egypte a fait son bon choix ou pas , a mon avis on doit etre juger par son efficacite et l’honnetete au travail, a quel degre joit son exc m>faroukk Hosny il faut retourner a son ministere pour bien le juger.

  3. […] following Farouk Hosni’s Campaign for the Unesco’s head job. It’s more interesting than a Ramadan musalsal (telenovela, […]

  4. saveunesco said

    Je ne crois pas que l’enjeu soit l’image de l’Egypte sur la scène internationale. Qui croirait que ce pays où l’on enferme les blogeurs, où l’on interdit à la dernière minute les festivals de films, à quoi que ce soit à montrer, surtout à l’UNESCO ? Quant au “bilan” de Hosni à la Culture, je ne vois pas comment cela peut servir d’arguments à ses supporters : ses proches collaborateurs sautent comme des fusibles pour corruption (notamment son directeur de cabinet, Aymane Abdel-Moneim, qui vient d’être condamné)…
    Vaste blague contre laquelle il faut nous mobiliser, ce que je propose sur mon blog SaveUNESCO :

    http://saveunesco.wordpress.com/

    Bien à vous,

    • leturcq said

      Je me permet d’apporter quelques nuances à votre commentaire.
      1. A propos de l’enjeu de l’image de l’Egypte sur la scène internationale, je me rapporte au contexte de publication de l’article: Chroniques de l’actualité égyptienne en 2007. Il s’agissait de relater le traitement de l’actualité par la presse égyptienne. C’est ainsi que la campagne était présentée par ce qu’en a dit la presse égyptienne (au delà de tout opinion politique).
      2. Le consensus qui s’est alors établi (ou qui a été imposé) dans les milieux médiatiques et intellectuels égyptiens avait pour but de ne pas laisser filtrer de critique interne sur la personnalité politique du ministre. Forme de (auto)censure qui a depuis volé en éclat.
      3. Cet article a été le premier article (publié en 2008) à documenter et émettre des doutes – dans un langage diplomatique- sur le bilan et le bien fondé de cette candidature.
      4. Le “bilan”. Par définition, un bilan politique est ambigu: Hosni dit avoir soutenu les intellectuels (c’est partiellement vrai), favorisé un climat culturel (partiellement vrai), modernisé la gestion du patrimoine égyptien (partiellement). Le problème est que ce qui est partiellement vrai est également partiellement faux. Et Hosni est critiqué sur ces zones d’ombre, sur les affaires de corruption et de censure. Donc politiquement, match nul là dessus.
      5. L’image du pays: l’image du pays, qu’on le veuille ou non fascine. En témoignent les millions de touristes qui se rendent chaque année en Egypte. Quant à celle du régime du Président M., elle est déplorable mais malheureusement jouit encore largement d’une aura sur la scène diplomatique internationale (cf. visite du Président US le 6 juin 2009, visite de Moubarak à Washington la semaine dernière, négociation entreprises par l’Egypte entre le Hamas et le Fatah, etc.)
      6. En effet une mobilisation est nécessaire pour débattre des orientations culturelles, scientifiques et politiques pour lesquelles doit être élu le prochain directeur. Dans ce cas les propositions de FH risquent d’apparaître très légères.
      7. Votre blog est intéressant et bien documenté. Dommage cependant qu’il ne soit pas signé de véritables noms. Dommage aussi qu’il ne se focalise que sur le candidat égyptien et ne mette pas en avant les défauts de l’autre challenger donnée favorité, Benita Ferrero Waldner. Dommage surtout qu’il ne propose pas d’alternative à l’antisémitisme, à l’affairisme et à la rhétorique du choc des civilisations adopté par le staff diplomatique égyptien.
      Bien à vous,
      JGL

  5. You made some good points there. I did a search on the topic and found most people will agree with your post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: