Orientalism After Edward Said

February 13, 2016

Orientalism has been at the core of my study for more than a decade.

Orientalism is a research topic and, one might say, a way of life. Reading Mathias Enard’s acclaimed novel Boussole, seemed like a trip in my biography, or a biography of the my generation as a “post-Saidian” ‘Orientalist’. Can one be a post-saidian orientalist nowadays?

LS_1984_Cairene Billboards_45 web image

Lucien Samaha, Cinema Radio and Modern (Cairo Billboards), 1984, Printed 2014, Archival Pigment Print, 76.2×111.8 cm, Courtesy of the Artist and Lombard Freid Gallery, New York

Read the rest of this entry »

Advertisements

Nouvelle publication!

January 3, 2009

cover

J’ai participé à cet ouvrage impressionnant et passionnant, à consulter et à acheter de toute urgence!

Dictionnaire biographique des orientalistes de langue française:

Du Maroc à la Chine, l’Orient n’a pas cessé de fasciner un Occident partagé à son égard entre la convoitise et la peur, l’enchantement et la répulsion, le désir de connaître et la volonté de conquête. De la Renaissance à nos jours, des hommes le plus souvent, des femmes quelquefois, ont parcouru les routes lointaines, appris des langues inouïes, observé des mœurs étranges et rapporté de leurs voyages des images, des manuscrits, des objets, des récits et des fables. D’autres en ont rêvé, parlé, sans jamais s’y rendre. Si le terme d’« orientaliste » nous reste surtout pour qualifier des productions largement fantasmatiques (peinture, romans), il est d’abord attaché à une discipline savante qui s’est inscrite dans des cadres institutionnels solides. Il y eut aussi des cohortes de voyageurs, de missionnaires, d’informateurs, des collectionneurs, des prédateurs parfois, qui ont parcouru l’Orient sous toutes ses latitudes et en ont rapporté quelque chose. Artistes et savants, hommes célèbres et modestes médiateurs, éminents professeurs et aventuriers ambitieux, auteurs de chefs-d’oeuvre reconnus ou de travaux obscurs : Read the rest of this entry »