Here is the very beginning of a (short) article (in French) that has just been published in Qantara, Magazine des cultures arabes et méditerranéennes of the Institut du Monde Arabe, Paris.

Cet article fait partie d’un dossier spécial “Patrimoine antique, le regard des Arabes“. Coordonné par François Zabbal, ce dossier analyse le transformation du regard porté sur les antiquités gréco-romaines dans le monde arabe. Observée depuis une décennie, cette transformation semble s’accélérer avec le “printemps arabe”. Loin des considérations politiques du moment? Peut-être pas, car il s’agit d’observer comment les identités collectives se font et se défont.

The Arch of Marcus Aurelius as a cinema, 1911

The Arch of Marcus Aurelius as a cinema, 1911

Un arc aux objets encombrants

Elevé au IIe siècle, l’arc de triomphe de Marc Aurèle règne au coeur de la médina de Tripoli de Libye. Ranimé voici un siècle par le colonisatur italien, qui en fit le symbole de la romanité glorieuse, il est à l’inverse tout juste toléré depuis l’instauration du régime de Khadafi, victime de la décolonisation de l’histoire nationale entreprise par le colonel. Mais peut-on occulter l’Histoire en la passant sous silence?

Read the rest of this entry »

Advertisements